Menu Close

La fin de la Seconde Guerre mondiale et les débuts d’un nouvel ordre mondial – Fiche de révision

Sommaire
Introduction
La fin de la Seconde Guerre mondiale
Des conséquences à long terme
Le début d’un nouvel ordre mondial
L’impact sur l’Europe et les Etats-Unis
Conclusion

Introduction

Introduction

La fin de la Seconde Guerre mondiale a été un moment crucial dans l’histoire du XXe siècle. C’est à ce moment-là que les États-Unis ont pris la tête du monde occidental, tandis que l’Union soviétique s’est imposée en tant que puissance mondiale. Les débuts du nouvel ordre mondial ont été marqués par la division du monde en deux blocs politiques et idéologiques opposés : le bloc occidental, dirigé par les États-Unis, et le bloc oriental, dirigé par l’Union soviétique. Cette division a profondément influencé les relations internationales pendant les cinquante dernières années du XXe siècle.

La fin de la Seconde Guerre mondiale

La Seconde Guerre mondiale a pris fin en 1945, après que les États-Unis et leurs alliés eurent vaincu l’Allemagne nazie et le Japon impérial. Cette victoire a permis de mettre en place un nouvel ordre mondial, fondé sur les principes de la démocratie et de la sécurité collective.

L’une des principales caractéristiques de ce nouvel ordre mondial était la division du monde en deux blocs politiques et militaires opposés : l’Est, dominé par l’Union soviétique et ses allies, et l’Ouest, dirigé par les États-Unis et ses alliés. Cette division a donné lieu à la guerre froide, une période de tension et de confrontation politique, économique et idéologique entre les deux blocs, qui a duré plus de 40 ans.

Au cours de la guerre froide, les deux blocs se sont affrontés sur plusieurs fronts, notamment en Afrique, en Amérique latine et en Asie. Les États-Unis et l’Union soviétique ont également mené une course à l’armement pour se doter de l’arme la plus puissante et la plus destructrice : la bombe atomique.

Heureusement, cette course à l’armement ne s’est jamais soldée par une guerre ouverte entre les deux blocs, et la guerre froide a pris fin avec la chute de l’Union soviétique en 1991. Cette fin a permis de mettre en place un nouvel ordre mondial fondé sur la coopération et la paix.

Des conséquences à long terme

La fin de la Seconde Guerre mondiale a eu des conséquences à long terme sur le monde. En effet, elle a marqué le début d’un nouvel ordre mondial, car elle a entraîné la fin de l’Empire britannique et la montée en puissance des États-Unis et de l’Union soviétique. De plus, elle a été l’origine de la guerre froide, du conflit israélo-palestinien et de nombreuses autres crises.

Le début d’un nouvel ordre mondial

La Seconde Guerre mondiale a eu lieu entre 1939 et 1945. Elle a été la plus meurtrière de toutes les guerres, avec plus de 60 millions de morts. La plupart des pays européens et asiatiques ont été impliqués dans le conflit, qui a eu lieu principalement en Europe, en Asie et dans le Pacifique.

La fin de la guerre a marqué le début d’un nouvel ordre mondial, avec de nouvelles nations et de nouvelles alliances. Les États-Unis et l’Union soviétique sont devenus les superpuissances mondiales, et leur rivalité a dominé la politique internationale pendant les décennies suivantes. Les autres puissances européennes, comme la France et le Royaume-Uni, ont perdu de leur influence sur le monde.

L’après-guerre a également été marquée par de nombreux conflits internes, comme la guerre civile chinoise et les guerres d’indépendance africaines. Ces conflits ont souvent été soutenus par l’une des deux superpuissances, ce qui a entraîné une division du monde en deux blocs politiques et militaires opposés : le bloc occidental, dirigé par les États-Unis, et le bloc oriental, dirigé par l’Union soviétique.

L’impact sur l’Europe et les Etats-Unis

La fin de la Seconde Guerre mondiale a eu un impact profond sur l’Europe et les États-Unis. Ces deux continents ont été profondément marqués par les conflits armés et ont dû faire face à de nombreux défis après la guerre.

L’Europe a été le théâtre des principales batailles de la Seconde Guerre mondiale. Le conflit a dévasté de nombreux pays européens, notamment la France, l’Allemagne, l’Italie et le Royaume-Uni. Plus de 50 millions de personnes ont été tuées dans le conflit, dont plus de 6 millions de Juifs, victimes des atrocités commises par le régime nazi.

Après la guerre, l’Europe a dû reconstruire ses villes et ses infrastructures. Les pays européens ont également dû faire face à de nombreux défis politiques et sociaux. La fin de la guerre a entraîné la fin du régime nazi en Allemagne, mais a également conduit à la division du pays en deux, avec la création de la République fédérale d’Allemagne (RFA) et de la République démocratique allemande (RDA).

La création de l’Organisation des Nations Unies (ONU) en 1945 a permis de créer un cadre international pour la paix et la sécurité. Cependant, la guerre froide entre les États-Unis et l’Union soviétique a empêché l’ONU de jouer un rôle significatif dans la prévention et la résolution des conflits.

Les États-Unis ont été profondément marqués par la Seconde Guerre mondiale. Le conflit a entraîné la mort de plus de 400 000 soldats américains et de nombreux civils. La guerre a également eu un impact économique et social profond sur le pays.

Après la guerre, les États-Unis ont connu une période de prospérité économique sans précédent. Le pays est devenu la première puissance mondiale et a joué un rôle majeur dans la création de l’Organisation des Nations Unies. Les États-Unis ont également joué un rôle important dans la création du Pacte de l’Atlantique Nord (NATO), une alliance militaire créée pour contrer l’expansionnisme soviétique.

Conclusion

Le 8 mai 1945, la Seconde Guerre mondiale touchait officiellement à sa fin avec la capitulation de l’Allemagne nazie. Cette date marquait également le début d’un nouvel ordre mondial, car elle sonnait le glas de la domination européenne sur le monde et ouvrait la voie à l’ère de la superpuissance américaine. Les États-Unis d’Amérique, qui avaient pris leur indépendance de leurs anciennes colonies européennes en 1776, étaient désormais en mesure de déployer leur propre influence sur le monde et de façonner le nouvel ordre mondial selon leurs propres intérêts.

La fin de la Seconde Guerre mondiale a été une période de transition difficile pour les États-Unis, car ils ont dû gérer les conséquences de la guerre tout en essayant de maintenir leur neutralité. Cependant, la menace que représentait l’Allemagne nazie était trop grande pour que les États-Unis puissent rester en marge et ils ont donc décidé d’entrer en guerre en 1941. Les États-Unis ont rapidement pris l’ascendant sur l’Allemagne et ont ensuite aidé les Alliés à mettre fin à la guerre en Europe.

Alors que la guerre touchait à sa fin, les États-Unis se sont retrouvés en conflit avec l’Union soviétique, une autre superpuissance qui était en train de se développer. Ce conflit, connu sous le nom de Guerre froide, a duré plus de 40 ans et a été marqué par une lutte acharnée pour l’influence mondiale entre les deux superpuissances. La Guerre froide a finalement pris fin avec la chute de l’Union soviétique en 1991, mettant fin au conflit et ouvrant la voie à une nouvelle ère de coopération entre les États-Unis et la Russie.

Aujourd’hui, les États-Unis sont toujours considérés comme la première superpuissance mondiale, bien que leur influence ait été quelque peu entamée par la montée en puissance de la Chine et de l’Inde. Cependant, les États-Unis restent la seule nation capable de déployer une influence mondiale et de façonner le nouvel ordre mondial selon ses propres intérêts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *